5G : Autorisations délivrées ! Yapluka ...

L'ARCEP l'a annoncé tout à l'heure via un communiqué de presse : elle a délivré hier, jeudi 12 novembre 2020, au 4 opérateurs que sont Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR, les autorisations nécessaires pour l'utilisation des fréquences qui leur ont été attribuées dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz.

Ces fréquences pourront être utilisées dès le 18 novembre précise l'autorité de régulation, ouvrant donc la possibilité à la commercialisation et à l'utilisation de nouveaux forfaits incluant la 5G.

Une grosse étape, donc !
Et la dernière pour l'ARCEP qui a lancé la procédure il y a presque un an.

Vous avez des pronostics ou des suggestions sur ce que pourrait faire FreeMobile concernant la 5G ?
Commentez notre news précédente avec vos désirs les plus fous ;)

5G : Attribution et commercialisation dès la semaine prochaine ?

Sébastien Soriano, président de l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (ARCEP) a déclaré lors d'un point presse suivant la communication des résultats des enchères de positionnement (voir ci-dessous) que les expérimentations 5G se termineront le 17 novembre et que les autorisations d'utilisation de la vraie 5G seront délivrées dès le lendemain, c'est à dire le 18 novembre 2020, ouvrant ainsi la voie à la commercialisation de la 5G dès cette date ou dans les jours suivants.

Stéphane Richard, patron d' Orange, a déclaré sur l'antenne de BFM Business que l'opérateur proposera la 5G dès le premier jour.

Qu'en est-il des autres opérateurs ?

Et surtout, qu'en est-il de Free Mobile ?
Y aura-t’il une annonce sous forme de communiqué de presse ou carrément une conférence de presse ?
A quelle date cela aura lieu ?
Est-ce qu'Iliad annoncera un peu voir beaucoup plus que la 5G ?
Peut-être le début de la "Révolution mobile" évoquée par Xavier Niel ?

Dans tous les cas, les paris sont ouverts !

Autre chose d'ouvert : nos commentaires pour y faire vos pronostics ;)

Enchères 5G : Les positions avant l'attribution

Enfin !

Alors que les enchères de positionnement ont eu lieu le 20 octobre, L'ARCEP n'a communiquée que le mercredi 4 novembre sur les résultats de ces enchères.
Même si l'avantage de telle ou telle position n'est pas flagrante, voici ce que cela donne (image fournie par l'ARCEP) :

Position des 4 opérateurs dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz

La seule particularité qui peux apparaître est le fait que Bouygues Telecom et ses 70 MHz sont à cheval sur les deux bandes ( n77, de 3600 à 3800 MHz et n78, de 3400 à 3600 MHz ) ce qui leur permet d'être reçu même par les smartphones 5G qui ne disposent de la réception que d'une seule de ces bandes, quelle qu'elle soit.

Tout ceci a donc coûté aux opérateurs pas moins de 2.789.096.245 € (2 milliards 789 millions) au total dont 3.096.245€ (3 millions) pour FreeMobile pour le seul positionnement, les 3 autres n'ayant rien eu à dépenser pour ça. Pourquoi ? Ce n'est pas une question de radinerie des opérateurs mais l'effet de la règle des enchères qui est assez particulière. Pour les comprendre, je vous conseille de vous rendre sur cette page de la fibre.info car j'aurais du mal à expliqué moi même.

Maintenant que ces enchères sont validées, il ne reste qu'à l'autorité à délivrer les autorisations d'émettre sur ces fréquences, ce qui vraisemblablement devrait être fait d'ici quelques semaines voir jours.

Stay tuned ;)

Enchères 5G, jour 3 : Les jeux sont faits

Cette fois c'est fait, les 4 opérateurs nationaux que sont Bouygues, Free, Orange et SFR ont réussis à faire le nombre de demandes nécessaires pour mettre fin aux enchères !

En effet, en ce jeudi 1er octobre 2020 et après 5 tours d'enchère (17 depuis le premier jour), il y a bien eu 11 blocs de 10 MHz demandés pour 11 disponibles.

Si vous souhaitez en savoir plus sur sur les modalités et le déroulement de ces enchères, n'hésitez pas à consulter sur ce blog le résumé du jour 1 (ici) et du jour 2 (ici)

Pour ce 3ème et dernier jour, le prix du bloc a fini à 126 millions d'euros et les blocs cette fois-ci bel et bien obtenus par les opérateurs mobile sont répartis comme ceci :

Bouygues Telecom : 2 blocs (252 millions d'€uros)
Free Mobile : 2 blocs (252 millions d'€uros)
Orange : 4 blocs (504 millions d'€uros)
SFR : 3 blocs (378 millions d'€uros)

Total : 11 blocs et 1,386 milliards d'€uros

Et en ajoutant les 50 MHz que les candidats aux enchères ont obtenus pour 350 Millions d'euros dès leur qualification, nous pouvons, cette fois définitivement, détailler les fréquences obtenues :

Bouygues Telecom : 70 MHz pour 602 millions d'Euros
Free Mobile : 70 MHz pour 602 millions d'Euros
Orange : 90 MHz pour 854 millions d'Euros
SFR : 80 MHz pour 728 millions d'Euros

Total : 2,786 Milliards d'Euros

Bruno Le Maire devrait être plutôt content.

Mais ces sommes ne comprennent pas encore les prix payés lors de l'enchère de positionnement qui aura lieu dans le courant de ce mois-ci !

Rendez-vous donc dans quelques jours pour la suite des aventures de la 5G !

Vous pouvez voir ou revoir les détails des enchères sur le communiqué de l'ARCEP paru ce soir.

Stay tuned ;)

Enchères 5G, jour 2 : Rien ne change, sauf le prix

Alors que beaucoup (dont nous) avaient prédit que ces enchères allaient être terminées aujourd'hui, il n'en ai rien !

En effet, chaque opérateur campe sur ses positions et les demandes de blocs sont toujours les mêmes, à savoir 13 blocs de 10 MHz sur 11 disponibles.
Ce mercredi 30 septembre a vu 8 tours se dérouler avec non pas 5 millions ajoutés à chaque fois mais 3, ce qui sera le cas demain également.
Le prix du bloc est donc actuellement de 111 millions d'euros.

Voici les détails :

Bouygues Telecom : 3 blocs (333 millions d'€uros)
Free Mobile : 2 blocs (222 millions d'€uros)
Orange : 5 blocs (555 millions d'€uros)
SFR : 3 blocs (333 millions d'€uros)

Total : 13 blocs et 1,443 milliards d'€uros

En comptant les 50 MHz à 350 millions d’euros que chaque opérateur a obtenu dès le départ, et dans l'hypothèse où les les candidats avaient obtenus les blocs qu'ils souhaitaient, cela donnerait, pour l'instant, ceci :

Bouygues Telecom : 80 MHz pour 683 millions d'Euros
Free Mobile : 70 MHz pour 572 millions d'Euros
Orange : 100 MHz pour 905 millions d'Euros
SFR : 80 MHz pour 683 millions d'Euros
Total : 2,843 Milliards d'Euros

Pour mieux comprendre comment se déroulent ces enchères, nous vous conseillons de lire notre billet du jour 1 disponible en cliquant ici

Rendez-vous donc demain pour une nouvelle journée d'enchères !

Stay Tuned ;)

Enchères 5G, Jour 1 : 85 millions d'€uros par bloc, 13 blocs demandés pour 11 disponibles

Comme prévu, les enchères principales pour l'acquisition des fréquences 5G dans la bande 3,4 - 3,8 GHz ont débutées ce matin. Elles ont déjà bien avancé et continueront demain.

Tout d'abord, rappelons le fonctionnement de ces enchères.
Voici ce que dit l'ARCEP dans son dossier de presse :

L’Arcep conduit cette enchère ascendante multi-tour de la manière suivante :

  • A chaque tour, l’Arcep indique le prix pour un bloc de 10 MHz, puis chaque candidat indique le nombre de blocs souhaités à ce prix, dans la limite de 5 blocs chacun.
  • Tant que le nombre de blocs demandés par les opérateurs excède celui de blocs disponibles, l’Arcep organise un nouveau tour, et augmente le prix unitaire du bloc de 10 MHz, d’un incrément fixé à 5 millions d’euros.
  • L’enchère s’arrête lorsque la demande des opérateurs correspond à la quantité de blocs disponibles. Tous les blocs de 10 MHz sont alors attribués au prix final de l’enchère.


Les enchères du jour ont vu 4 tours se dérouler.
Le prix de départ étant de 70 millions d'euros par bloc de 10 MHz, la journée s'est donc terminée sur un prix par bloc de 85 millions.
Le nombre de blocs demandés par les opérateurs est, à la fin de cette journée, de 13 contre 11 disponibles, il faudra donc une seconde journée (probablement pas plus) pour en finir avec ces enchères.

Dans le détail, voici le nombre de blocs demandés par chaque opérateur en cette fin de première journée :

Bouygues Telecom : 3 blocs (255 millions d'€uros)
Free Mobile : 2 blocs (170 millions d'€uros)
Orange : 5 blocs (425 millions d'€uros)
SFR : 3 blocs (255 millions d'€uros)


Total : 13 blocs et 1,105 milliards d'€uros

Pour rappel, les 4 opérateurs ont obtenus dès leur qualification aux enchères un bloc de 50 MHz chacun au prix fixe de 350 millions d’euros ce qui donne ceci POUR L'INSTANT et si les opérateurs avaient obtenus les blocs qu'ils voulaient :

Bouygues Telecom : 80 MHz pour 605 millions d'Euros
Free Mobile : 70 MHz pour 520 millions d'Euros
Orange : 100 MHz pour 775 millions d'Euros
SFR : 80 MHz pour 605 millions d'Euros
Total : 2,505 Milliards d'Euros

La somme est déjà rondelette et devrait ravir l'état.

Les enchères se poursuivent donc demain mercredi 30 septembre et devraient probablement nous dire qui a obtenu quoi.
D'ailleurs, vous pouvez parier (des cacahuètes ou des M&M's) sur le dénouement de ces enchères dans les commentaires de cet article.

A demain, stay tuned ;)

5G : Le début des enchères, c'est demain !

Décalées pour cause CoViD-19, les enchères pour l'attribution des fréquences 5G aux 4 opérateurs nationaux vont débuter demain, mardi 29 septembre 2020.

C'est en tous cas ce qu'a déclaré Sébastien Soriano, Président de l'ARCEP le 7 septembre sur l'antenne de FranceInfo:

(cliquez ici si vous ne voyez pas la vidéo)

Ces premières enchères dureront probablement quelques jours et auront pour but de déterminer la quantité de fréquences que pourra utiliser chaque opérateurs en plus des 50 MHz qu'ils ont d'ores et déjà obtenus en ce qualifiant a ces enchères. 110 MHz par bloc de 10 MHz restant à pourvoir, les enchères risquent d'être rudes.

Quelques jours après, d'autres enchères auront lieu, cette fois-ci pour déterminer où dans la bande 3,4 ‑ 3,8 GHz seront placées les fréquences obtenues par les opérateurs. Si les règles sont celles habituellement utilisées, le plus gros enchérisseur pourra choisir en premier où il veux être placé puis le second plus gros choisira à son tour parmi les emplacements restants, puis le 3ème et finalement le 4ème qui n'aura plus trop le choix.

Une fois ces 2 enchères terminées, il ne restera plus à l'ARCEP qu'à délivrer les autorisations d'utilisation des fréquences à Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR, ce qui devrait être fait en octobre ou novembre après quelques formalités administratives dont l'accord de l'état.

Dès ce moment, les opérateurs mobile pourront proposer leurs offres. Nul doute que dans les premières semaines, il y aura beaucoup de marketing sur du vent avant que la 5G soit effective, les vraies offres devraient intervenir d'ici décembre. Bien entendu, il ne faudra pas s'attendre à de la vraie 5G partout dès le départ.

Dans tous les cas, nous vous tiendront informés de l'évolution de ces enchères, jour par jour, sur ce blog !
Stay Tuned ;)


[MàJ 08/07/2020 (POP)] 2020, point sur les avancées de Free après le premier semestre

Début janvier, nous dressions une liste (non exhaustive) de ce qui devrait se passer chez Free et Free Mobile en 2020.

Nous somme actuellement à la moitié de l'année et il est donc temps de faire un point d'étape par rapport à cette liste.

Au programme : de l'IPv6 et une nouvelle FreeBox pour Free, de l'itinérance, du 700 MHz, de nouvelles antennes, la 5G tant attendue, du VoWiFi, du VoLTE et de nouvelles offres pour FreeMobile.

Lire la suite ...


Utilisation du réseau propre de FreeMobile : 92,6%, ça monte, ça monte

Selon TooSurToo grâce aux chiffres de l'application Free Mobile Netstat et ses 5.799 utilisateurs, le taux d'utilisation du réseau propre de FreeMobile est passé aujourd'hui à 92,6% :



Cela veux dire que Free se passe de plus en plus de l'itinérance d'Orange en améliorant la couverture mobile du territoire Français avec de nouvelles antennes 3G/4G et l'ajout de la fréquence 700 MHz à ses antennes existantes.

Ce taux d'utilisation du réseau Free Mobile grimpe doucement mais va continuer à grimper plus ou moins vite jusqu'à la fin de l'année, c'est presque une obligation car le 31 décembre 2020, le contrat d'itinérance avec Orange prendra fin et Free ne pourra plus compter que sur lui même !

Pour participer à ses statistiques et les rendre plus précises, installez l'application Free Mobile Netstat sur votre smartphone Android. Elle est légère et discrète même si elle n'a pas été mise à jour depuis un sacré bout de temps.



(Je vous avais prévenu que je ferais du copié/collé.)

Utilisation du réseau propre de FreeMobile : 91,7%, ça grimpe doucement mais sûrement

Selon TooSurToo grâce aux chiffres de l'application Free Mobile Netstat et ses 5.745 utilisateurs, le taux d'utilisation du réseau propre de FreeMobile est passé aujourd'hui à 91,7% :



Cela veux dire que Free se passe de plus en plus de l'itinérance d'Orange en améliorant la couverture mobile du territoire Français avec de nouvelles antennes 3G/4G et l'ajout de la fréquence 700 MHz à ses antennes existantes.

Ce taux d'utilisation du réseau Free Mobile grimpe doucement mais va continuer à grimper plus ou moins vite jusqu'à la fin de l'année, c'est presque une obligation car le 31 décembre 2020, le contrat d'itinérance avec Orange prendra fin et Free ne pourra plus compter que sur lui même !

Pour participer à ses statistiques et les rendre plus précises, installez l'application Free Mobile Netstat sur votre smartphone Android. Elle est légère et discrète même si elle n'a pas été mise à jour depuis un sacré bout de temps.



(Ce billet sera sans doute copié/collé lorsque le taux d'utilisation du réseau propre atteindra de nouveaux records. On ne va pas réinventer la roue à chaque fois, après tout.)

- page 1 de 2